lienlien
Playliste
Met un peu d'ambiance! Si tu n'aimes pas les musiques de tonton Cheshire, va en proposer à un membre du staff!
.
News Express
Comme on ne va pas faire de rubrique nécrologique on a décidé de faire circuler des rumeurs 8D Si tu as une rumeur à propos de quelqu'un, va te faire soigner par un membre du staff.
Clique ici pour en faire passer une. - Diane est peut-être très élégante, mais elle transpire beaucoup, et elle adore ça! 8D - Alex pue des pieds - Anonyme - La rumeur court de que Eryth.H et Kintaro.T pourrait bien avoir des relations étranges.. - Anonyme - J'ai entendu dire ici et là que Guard et Takei entretiendraient une liaison. À vérifier. -
.
Events
Le voilà il arrive, le 4 JUIN vous découvrirez enfin le premier événement du forum, pour vous préparer un peu on a pas fait durer l'effet de surprise (bouh méchant!). Que qu'il en soit en attendant l'ouverture vous trouverez des infos en cliquant sur l'image! Soyez NOMBREUX!~Cheshire



 

Partagez | .
[terminé] Tout nous rattrape.
Messages : 115
Points : 1520
Date d'inscription : 06/05/2014
Localisation : Belgique
avatar
Kintaro Takei« kyaramoe »


MessageSujet: Re: [terminé] Tout nous rattrape.   Sam 7 Juin - 17:59
"C’est dans un cri que nous entrons au monde. C’est dans un cri, parfois, que nous en sortons. Entre les deux, cette souffrance que l’on appelle la vie." Le livre que Kintaro était en train de lire était en fait assez déprimant, mais...  plutôt vrai. Bon, la vie n'était pas si moche que ça, pensait-il. On y faisait des rencontres sympas, on pouvait profiter de ce qu'elle nous offrait de plaisir divers... le problème, c'est quand tout s'arrête.

D'un coup sec, il referme le bouquin. Penser à tout ça lui donnait mal au ventre, c'était tellement plus simple de se laisser porter par les choses plutôt que de réfléchir. Avec sa lecture, son omelette avait eu le temps de refroidir; zut, un plaisir de la vie gâché. Il l'avala en trois bouchées, histoire de ne pas la jeter. Au-dessus, il se demandait si Eryth dormait. Peut-être, peut-être pas, elle avait l'air d'avoir l'habitude de passer des nuits blanches. Lui aussi. C'était quand même dommage de passer la nuit entière seul alors qu'il y avait quelqu'un à l'étage. Il avait donné à Eryth l'occasion de s'endormir en descendant manger et lire, il voulait donc monter voir si vraiment elle dormait. Si oui, il la laisserait tranquille, si non, il l'inviterait à descendre avec lui.

Doucement, il gravit les marches de l'escalier et atteignit la porte de la chambre. Lentement, il entrouvrit la porte, et n’aperçut que la pénombre à l'intérieur. Il l'ouvrit alors juste assez pour glisser son corps par l’entrebâillement, et referma délicatement derrière lui. Il n'y voyait rien, mais il connaissait par coeur sa chambre, aussi rejoignit-il en deux pas le lit où Eryth était allongée. Il se mit à genoux à côté du lit, et y croisa les bras en déposant sa tête au creux, scrutant la jeune fille de ses grands yeux gris, à la recherche d'un mouvement, d'un battement de paupière ou d'un reflet dans ses yeux ouverts. Elle était restée par dessus les couvertures, un peu comme si elle n'avait pas envie de s'installer. Ses cheveux éparpillés dans tous les sens prenaient la place d'une seconde personne. Si jamais elle l'apercevait, elle le prendrait sans doute pour un pervers, déjà qu'il lui avait dit qu'il avait rêvé d'elle... Doucement, très doucement, il murmura:

- Eryth... tu dors?


----✄-------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 103
Points : 1502
Date d'inscription : 13/05/2014
Age : 19
Localisation : Dehors.
avatar
Eryth Heks« Do you know why snow is white? »


MessageSujet: Re: [terminé] Tout nous rattrape.   Dim 8 Juin - 21:23
Celle-ci avait le visage tourné vers la fenêtre. L'astre de la nuit se promenait dans la pièce, jouant à cache-cache avec l'obscurité: il avait amadoué l'adolescente, l'entraînant dans son monde, là où le voyage ne se résumerait plus qu'à de doux murmures. Son jeu silencieux pourtant tomba à l'eau suite à l'entrée plus ou moins discrète d'une présence autre que lui-même.

- Eryth... tu dors?

La jeune fille ouvrit lentement les yeux, sans changer la position de son corps de poupée. Son teint était comparable à celui de la porcelaine, suite au doux regard que la Lune posait sur elle, et sa chevelure d'habitude si éclatante paraissait, sous le rayonnement lunaire, d'un vert presque maladif. Ses pupilles étaient éphémèrement remplies de minuscules lucioles blanches.
Sans geste brusque, elle tourna la tête, pivotant sur son flanc gauche: ses mains contre sa joue, lui servant d'appui-tête, sa jambe droite sur l'autre, légèrement repliée, Eryth regardait cette petite frimousse rouge aux oreilles de loup qui semblait apparemment en manque de compagnie.
Elle le voyait distinctement, n'ayant nullement le besoin de forcer sa vue: repérer un objet ou une personne en pleine nuit constituait presque, disons 85% de son job, et sa vison s'était obligatoirement adaptée. Était-elle la réincarnation d'un chat ? Il y a voir très peu de chance que ce soit le cas, mais on ne sait jamais. Par contre, sa perception trouvait obstacle dès qu'il s'agissait de texte à décrypter sans lumière, un point à travailler.

- Que veux-tu ?
répondit-elle d'une voix inoffensive, encore engourdie par ses rêveries.

Normalement, on aurait décroché un petit sourire, mais avec cette fille, il était plus sensé de croire à l'existence du Père Noël et de ses petits lutins.
Sans prévenir, elle dégagea sa main droite et par pure curiosité, se mit à toucher de son index une des oreilles de l'hybride. Son expression faciale ne changea pas, au contraire: Eryth était agréablement sereine.


----✄-------------------------------------------------------------------------
False tears can only hurt other.
☣️ x ☠️
False smiles can only hurt yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Points : 1520
Date d'inscription : 06/05/2014
Localisation : Belgique
avatar
Kintaro Takei« kyaramoe »


MessageSujet: Re: [terminé] Tout nous rattrape.   Lun 9 Juin - 19:21
Elle n'avait pas réagit à son entrée. Ce n'est que quand il lui parla qu'elle lui fit face. Dans la façon qu'elle avait de le regarder, on aurait dit une mère qui était prête à écouter son fils lui raconter le cauchemar qu'il venait de faire. Calme, impassible, mais à l'écoute.

- Que veux-tu ?


Elle n'avait pas l'air d'avoir dormi... eh bien, tant pis, comme il se l'était dit, il lui avait laissé l'occasion de s'endormir et elle ne l'avait pas saisie, maintenant c'était trop tard. Elle n'avait pas l'air fâchée non plus, juste... elle-même. Elle le surprit beaucoup quand elle toucha du doigt une de ses oreilles. Ce n'était pas spécialement dérangeant, juste surprenant. Organe très sensible, l'oreille qu'elle toucha donna quelques coups dans l'air instantanément. Ses cils suivirent le mouvement et il papillonna en ouvrant grand les yeux, le tout sans un sourire lui aussi. Mais il ne put le retenir plus longtemps, et lui offrit donc un petit sourire timide. Elle était curieuse à propos de ses oreilles? Lui c'était ses cheveux qui attiraient son attention. Puisqu'elle l'avait tripoté, il se permit de prendre quelques unes de ses mèches de cheveux vertes entre les doigts. Juste parce qu'elle en avait beaucoup et qu'ils avaient une couleur originale, il avait envie de les toucher. C'est en faisant glisser ses mèches entre ses doigts qu'il lui répondit, en se demandant lui-même ce qu'il voulait.

- Je veux rien de spécial, je m'ennuyais juste un peu... je peux rester ici avec toi? Ou alors tu veux me rejoindre en bas? Je te préparerais à manger si tu as faim...

Il devrait la laisser tranquille cette pauvre fille, il l'avait déjà assez harcelé comme ça. Mais elle était comme une présence fantomatique douce et rassurante. Il ne voulait pas la déranger, cependant l'appel de la compagnie était trop fort pour y résister. Il se redressa pour adopter une position plus confortable que les genoux au sol, et s'assit au bord du lit à côté d'Eryth, ses mèches de cheveux toujours enroulées entre ses doigts. La sensation était si agréable qu'il avait fini par l'oublier.


----✄-------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 103
Points : 1502
Date d'inscription : 13/05/2014
Age : 19
Localisation : Dehors.
avatar
Eryth Heks« Do you know why snow is white? »


MessageSujet: Re: [terminé] Tout nous rattrape.   Mar 10 Juin - 17:36
- Je veux rien de spécial, je m'ennuyais juste un peu... je peux rester ici avec toi? Ou alors tu veux me rejoindre en bas? Je te préparerais à manger si tu as faim...

Eryth ne l'écoutait que distraitement: elle était entrain de le contempler sous les timides rayons de la lune, comme absorbée.

Fascinant. Ces oreilles de canidé appartenaient et étaient reliées à son corps comme un membre à part entière, telle une main, tel un pied. C'était tout bonnement incroyable. Elles réagissaient instantanément, en accord parfait avec tout le reste.
L'adolescente, depuis sa venue à Nekosaka, avait toujours pensé que cette histoire d'hybrides n'était que pure fiction et ne se résumait qu'à un gros canular monté par une population passionnée. Elle misait tout sur la logique et la technologie, que ces "accessoires" étaient spécialement confectionnés pour donner un côté plus vrai que nature à des personnes ordinaires et que, suite à de nombreuses expériences abracadabrantes, on aurait abouti à quelque chose d'extraordinaire permettant à ce monde de vivre des fantaisies devenues réalité.
Mais elle avait tout faux.

La jeune fille se recoucha sur le dos, quelques mèches de cheveux en plein visage. Ses yeux jaune saphir parcouraient chaque centimètre du barman, en quête de réponses: elle semblait plus ou moins l'étudier. Du bout de ses doigts, elle reprit son inspection et se remit à palper sa courte chevelure rouge; par moment, ses lèvres se décollaient l'une de l'autre, comme si elle était sur le point de parler, mais à la place, inspirait plus profondément que la fois précédente.
Soudainement elle s'arrêta: là, elle se redressa, s'appuyant sur ses mains. Sa longue chevelure verte longeait sa nuque, son dos, ses bras; la bretelle de sa robe noire s'était dérobée sur son épaule droite, sans pourtant dévoiler quoi que ce soit. Sa face frôlait alors celle de son hôte.

- Je sais faire des cookies.
répliqua-t-elle d'une manière plutôt inattendue.


----✄-------------------------------------------------------------------------
False tears can only hurt other.
☣️ x ☠️
False smiles can only hurt yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Points : 1520
Date d'inscription : 06/05/2014
Localisation : Belgique
avatar
Kintaro Takei« kyaramoe »


MessageSujet: Re: [terminé] Tout nous rattrape.   Mar 10 Juin - 20:43
Comme prévu, Eryth s'en fichait royalement qu'il lui touche les cheveux. Qu'elle se rallonge dans le lit laissait même sous entendre qu'elle appréciait plutôt la sensation. Elle ne détachait pas son regard de Kintaro, et lui non plus pour le coup. Il ne fut pas vraiment surpris qu'à son tour elle joue avec ses mèches de cheveux. Allaient-ils rester là toute la nuit, à se toucher les cheveux? La suite fut surprenante. Eryth se redressa soudainement comme possédée et prit la pause en annonçant qu'elle savait faire des cookies. Fantastique. Kintaro avait déjà fait la démonstration de son manque de respect pour la sphère d'intimité des gens lorsqu'ils étaient au bar et qu'il lui parlait trop près du visage, et en retour, elle n'avait pas manifestée de répulsion à cette approche. Et voilà qu'elle faisait la même chose. A première vue, ça ne le dérangeait pas non plus, mais pour le coup... ses yeux se posèrent sur l'épaule de la jeune fille, ce qui était complètement stupide, la robe ne cachait déjà pas grand chose de ses bras, mais une bretelle baissée donnait tout de suite une autre allure. La situation était assez bizarre; la pénombre, un garçon et une fille sur un lit, parlant de cookies... Eryth semblait l'innocence incarnée, ou l'inconscience. Au choix. Sentant le danger arriver, il posa son doigt sur son nez et la repoussa délicatement vers l'arrière, l'éloignant de lui. Mieux valait être prudent. Kintaro avait beau être gentil, il n'en demeurait pas moins un homme, qui plus est de presque 10 son aîné, mais ça, il ne le savait pas lui même.

- Si tu les fais au chocolat je veux bien te laisser mettre la main à la pâte.

Il descendit alors du lit et rejoignit la porte, un peu trop vite, comme s'il la fuyait, ce qui était le cas. Il sortit précipitamment de la chambre, un peu gêné. Elle n'allait sûrement pas comprendre ce changement de comportement, alors qu'ils étaient si proches physiquement il y a quelques secondes. Pour elle, ce n'était sans doute rien, elle avait peut-être l'habitude de dormir avec des hommes, de les laisser s'approcher très près, comme si il ne s'agissait que d'un jeu sans conséquence. Il était pourtant certain que le premier qui essayerait de l'embrasser aller se prendre une royale baffe. Proximité, d'accord, mais que ça ne devienne pas trop sérieux quand même. Tel devait être sa façon de penser. Pour lui, ce n'était absolument pas le cas, il était totalement enclin à céder à la tentation avec n'importe quelle fille... ou garçon, qui se proposait. Et ce n'est pas lui qui allait lui expliquer cette tension que l'on pouvait ressentir entre homme et femme. Est-ce que ça faisait de lui un pervers pour autant? Certes non, sinon ça ferait longtemps qu'il lui aurait arraché les vêtements.

Toutes ces pensées le perturbaient un peu tant il avait peur de la brusquer ou de lui faire du mal.


----✄-------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 103
Points : 1502
Date d'inscription : 13/05/2014
Age : 19
Localisation : Dehors.
avatar
Eryth Heks« Do you know why snow is white? »


MessageSujet: Re: [terminé] Tout nous rattrape.   Mer 11 Juin - 14:48
Seul ce point chez Eryth était prévisible: son incompréhension face aux autres. Mais même si elle y mettait du sien pour sortir des jupes de l'Ignorance, la jeune fille, la plupart du temps, échouait.
Curiosité trop grande, actes déplacés, atteinte à la vie privée d'autrui.., c'était ce qu'on lui reprochait quand elle se voyait intéressée par le comportement d'une personne suite à ses actes plus ou moins corrects. Et quand elle n'y portait pas d'importance, on l'incitait à être plus gentille, plus ouverte, moins froide et tout le baratin. De toute façon, tout ce qu'elle faisait dérangeait forcément quelqu'un; les gens ne savent pas ce qu'ils veulent et n'auront jamais ce qu'ils voudront.

La couverture était défaite à l'endroit même où était Kintaro. Assise sur le lit, l'adolescente ne put s'empêcher de ranger derrière son oreille droite quelques mèches qui l'irritaient: elle fixait la porte, penchant légèrement la tête. Son regard se perdait dans le vague de l'obscurité qui, petit à petit, reculait face à la lumière du soleil qui pointait son nez dans un magnifique ciel bleu orangé. Elle détourna la vue, obligée de plisser légèrement les yeux à cause de quelques rayons perdus. Ses yeux dorés furent alors attirés par la fenêtre qui illuminait de plus en plus la pièce, le temps d'un instant.

Soudainement elle posa les pieds à terre et descendit du lit; elle arrangea la robe que son hôte lui avait prêtée, relevant ainsi sa bretelle.
L'humaine se dirigea jusqu'à la porte mais apparemment hésita à sortir. Quand elle l'ouvrit, elle aperçut le barman dans le couloir, visiblement en pleine réflexion, et troublé; ses oreilles tremblaient légèrement, c'était plutôt adorable; alors qu'elle le croyait déjà en bas.

- Ça ne va pas ?
dit-elle tout bas pour ne pas le surprendre, étant donné qu'elle venait dans son dos; elle ferma la porte derrière elle et passa une main dans ses longs cheveux qui commençaient sérieusement à lui taper sur le système.


----✄-------------------------------------------------------------------------
False tears can only hurt other.
☣️ x ☠️
False smiles can only hurt yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Points : 1520
Date d'inscription : 06/05/2014
Localisation : Belgique
avatar
Kintaro Takei« kyaramoe »


MessageSujet: Re: [terminé] Tout nous rattrape.   Jeu 12 Juin - 14:58
Même si elle avait eu la délicatesse de parler tout bas pour ne pas le surprendre, Kintaro était tellement absorbé par ses pensées qu'il sursauta un peu, ses oreilles se redressant sous le coup de l'émotion.

- Heu si, enfin non, enfin si si ça va! Pourquoi ça n'irait pas hein? ahahah

Plus louche que ça, tu meures. Que pouvait-il bien lui répondre d'autre? "Non ça ne va pas tu me fais de l'effet et t'as pas l'air de t'en rendre compte!" ou "Si ça va et toi?". Feindre le désintérêt total n'était pas dans ses habitudes, s'il avait envie de mentir ce n'était pas pour ce genre de situation. Au lieu de ça, bafouiller un truc plus ou moins incohérent semblait être la meilleure idée. ça brouillerait les pistes, et elle ne chercherait certainement pas à aller plus loin. Conscient de s'être rendu ridicule, il gardait les mains derrière le dos et se balançait d'avant en arrière sur ses talons, évitant soigneusement de croiser le regard d'Eryth. Il était temps de rejoindre la cuisine. Pour être sûr qu'elle le suive tout de suite, il dirigea sa main vers son poignet pour l'attraper et l’entraîner derrière lui... mais s'arrêta net avant de la toucher. "Non mais t'es pas bien?? Arrête de la toucher maintenant, laisse-la tranquille!!" Voilà ce qu'il se disait à cet instant. S'étant ravisé, il préféra plutôt l'inviter cordialement à descendre tout de suite.

- On descend?

Il descendit alors les marches, et arrivé dans la cuisine, il sortit toutes les casseroles, ustensiles et ingrédients dont elle pourrait avoir besoin. Mieux valait occuper ses mains pour occuper son esprit.


----✄-------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 103
Points : 1502
Date d'inscription : 13/05/2014
Age : 19
Localisation : Dehors.
avatar
Eryth Heks« Do you know why snow is white? »


MessageSujet: Re: [terminé] Tout nous rattrape.   Jeu 12 Juin - 20:31
La jeune fille fronça légèrement les sourcils: il avait perdu sa confiance d'un coup, c'était plutôt intrigant. A quoi est-ce qu'il avait pensé pour se trouver dans un état pareil ? Il donnait des airs de chien battu.

Sans dire un mot, elle le suivit et tout deux se retrouvèrent dans la cuisine. Dans un tintamarre assourdissant, Kintaro s'était empressé de mettre à sa disposition son armurerie culinaire. Elle se mit alors à vérifier tout le matos, pointant du doigt chaque ingrédient: chocolat, farine, sucre, oeuf, beurre.. tout était là.
Eryth rassembla alors lentement ses cheveux verts en une queue de cheval haute et, à l'aide d'une longue mèche mise de côté, attacha le tout, histoire de dégager sa vue pour pouvoir cuisiner en toute tranquillité.
Par maniaquerie occasionnelle, elle changea l'emplacement de quelques récipients puis jeta quelques regards un peu partout dans la cuisine.

- Comment fonctionne ton four ?

Depuis son passage à l'hôpital, avant de venir à Nekosaka, elle aimait traîner dans certains orphelinats et se trouver derrière les fourneaux, à faire des biscuits et des gâteaux pour les gamins qui lui souriaient malgré les rumeurs qui couraient sur sa tête.
L'adolescente ignorait tout des origines de cette passion; sûrement sa gourmandise; elle se rappelait de ces recettes comme d'un simple "Bonjour". C'était à la fois perturbant et frustrant de n'avoir garder en mémoire que des futilités pareilles: nom, date de naissance, famille, amis, ses expériences, tout était parti en fumée et elle s'était vue dans l'obligation de tout recommencer. Trouver une nouvelle identité, de nouvelles occupations, et refonder des bases qui étaient probablement tout le contraire de sa vie passée. C'était dur, mais elle faisait avec.


----✄-------------------------------------------------------------------------
False tears can only hurt other.
☣️ x ☠️
False smiles can only hurt yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Points : 1520
Date d'inscription : 06/05/2014
Localisation : Belgique
avatar
Kintaro Takei« kyaramoe »


MessageSujet: Re: [terminé] Tout nous rattrape.   Sam 14 Juin - 12:50
La voilà qui se concentrait sur sa cuisine. Tout à coup, il trouva qu'elle faisait beaucoup plus jeune, beaucoup plus innocente. En fait, elle avait l'air d'une fille normale, un nouveau visage auquel il n'était pas habitué. Elle ne semblait pas avoir remarqué son trouble précédent, ou en tout cas ça ne l'intéressait pas. TANT MIEUX. Beaucoup plus serein, il lui expliqua comment fonctionnait le four et répondit à toutes ses questions pratiques. Puis il avait envie de la laisser faire, alors il s'assit sur un tabouret au comptoir et l'observa. Elle avait l'air de savoir y faire avec cette recette, ses gestes étaient précis, et elle enchaînait les actions sans trop d'hésitation. Lui-même cuisinait beaucoup, pour lui-même, mais les pâtisseries ce n'était pas trop sa tasse de thé, il préférait les acheter toutes faites. Manger des cookies fait maison le remplissait de joie. En observant la pâte prendre forme, ses joues se colorèrent un peu, ses oreilles et sa queue dansaient au son de la bonne humeur. Lui aussi venait de perdre quelques années et était retourné en enfance. Il s'en rendit compte, et s'exclama avec un grand sourire:

- C'est bientôt prêt maman?!

C'était sûrement assez flagrant qu'il avait quelques problèmes relationnels avec sa mère. Mais non, les cookies n'étaient pas encore prêts, il fallait encore qu'ils cuisent dans le four. Lentement, une douce odeur de sucre, de chocolat et de lait s'en échappa. Il huma cette odeur qui donnait l'eau à la bouche, et dans un élan d'impatience, se saisit du saladier qui avait servit à faire le mélange pour y récupérer la pâte cru. Il glissa son doigt à l'intérieur et le porta à sa bouche. Hmmmm délicieux! Le beurre était vraiment l'ingrédient magique des bonnes choses.

Il était 7h du matin, le jour était levé, mais le soleil n'avait pas encore réchauffé l'air ambiant, aussi commençait-il à faire un peu frais dans la maison. Le froid ne le dérangeait pas plus que ça, mais peut-être qu'Eryth si? La veste de Kintaro traînait encore sur le canapé, il pourrait aller lui chercher.

- Si tu as froid, ou soif, ou besoin d'autre chose, n'hésites pas à le dire.

Il n'avait plus qu'à lui faire la conversation en attendant que les cookies terminent de cuire.

- Tu as appris où à faire ça?

Tout en continuant de grignoter le bol, il était prêt à entendre son histoire du matin.


----✄-------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 103
Points : 1502
Date d'inscription : 13/05/2014
Age : 19
Localisation : Dehors.
avatar
Eryth Heks« Do you know why snow is white? »


MessageSujet: Re: [terminé] Tout nous rattrape.   Sam 14 Juin - 17:02
Une fois après avoir mis la plaque au four préchauffé à 240°, Eryth souffla: les mains sales, elle partit directement vers l'évier et s'y lava les mains, histoire de ne pas décorer la cuisine de farine et de blanc d'oeuf. Après les avoir essuyées, elle s'en alla débarrasser le plan de travail; saladier, fouet, cuillères ..., tout y passa.

Elle avait gardé le long tablier écru qu'elle avait mis entre deux avant de commencer: il lui couvrait la poitrine et s'attachait à la taille, lui arrivant jusque mi-cuisses.

- Si tu as froid, ou soif, ou besoin d'autre chose, n'hésites pas à le dire.

Son esprit était occupé à ce qu'elle faisait: ses doigts étaient recouverts de mousse, et frottaient à l'aide d'une éponge chaque ustensile. Elle n'y mettait pas beaucoup de force, mais faisait preuve de minutie. Une petite odeur citronnée s'en dégageait. L'eau coula, chassant le produit vaisselle de tout objet avec qui elle entrait en contact: la vaisselle terminée, la jeune fille attrapa un torchon et commença à sécher les plats.

- Tu as appris où à faire ça?

Eryth s'arrêta net. Ses yeux ne cessèrent de fixer le bol qu'elle tenait en main; elle avait l'air de ne plus savoir ce qu'elle était entrain de faire. Quelques mèches s'étaient libérées de sa coiffure et étaient retombées sur ses épaules, lui frôlant les tempes.

Seul un "Je ne sais pas." fut prononcé avant qu'elle ne reprenne ses activités. Bizarrement, elle avait eu le besoin de réfléchir avant de répondre, ce qui, étonnement, n'était pas dans ses habitudes, surtout pour une question aussi banale.

Tout beaux, tout secs, tout propres, l'adolescente rangea chaque ustensile à sa place, ayant mémoriser leur emplacement suite aux mouvements de placard que Kintaro avait exécutés précédemment.
L'adolescente alla ensuite nettoyer la surface sur laquelle elle avait cuisiné; le tout lui prit 10 minutes, ce qui correspondait à la cuisson des cookies. Elle arrêta le four et l'ouvrit: une bouffée de chaleur chocolatée s'en échappa. A l'aide d'une manique, elle sortit la plaque brûlante et la plaça sur un pose-plat: la jeune fille avait remarqué l'excitation limite ridicule qui habitait le barman retourné à la case enfance. Une assiette fut placée sur le comptoir et, un à un, on y plaça une quinzaine de cookies aux pépites noires encore chauds; apparemment, Eryth ne craignait pas la chaleur, vu avec quelle sérénité elle prenait les biscuits tout juste sortis du four. Aucune grimace ou petite plainte.

- Bon appétit.
déclara-t-elle finalement en poussant doucement le plat vers Kintaro afin qu'il puisse goûter. Ce serait son petit-déjeuner.
- Fais attention, l'intérieur n'est pas aussi croustillant que l'extérieur: c'est chaud.


----✄-------------------------------------------------------------------------
False tears can only hurt other.
☣️ x ☠️
False smiles can only hurt yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Points : 1520
Date d'inscription : 06/05/2014
Localisation : Belgique
avatar
Kintaro Takei« kyaramoe »


MessageSujet: Re: [terminé] Tout nous rattrape.   Sam 14 Juin - 20:47
Kintaro regarda son assiette avec envie, et se saisit d'un biscuit qu'il mit tout de suite en bouche. Hmmmm... parfait. Ils étaient comme elle avait dit; croustillants à l'extérieur, et fondants à l'intérieur. Ah elle ne savait pas où elle avait appris à faire ça? Ridicule. Ou bien elle mentait, ou bien elle avait des pertes de mémoire. Il la regardait d'un air un peu condescendant, en mangeant machinalement ses cookies. Cette fille l'avait fait passer par tout ses états: énervement, stupéfaction, désirs, joie, curiosité, incompréhension. C'était aussi dû à son caractère lunatique, mais il faut dire qu'Eryth avait le don de mettre les nerfs en pelote.

- Peuh, ouais c'est ça tu sais pas.

Il avait vainement tenté à plusieurs reprises d'en savoir un peu plus sur elle en posant des questions anodines. Mais rien, rien, rien, rien. Un mûr, un coffre avec une clé, une page blanche. Il avait envie de la secouer.

Après deux cookies, il repoussa l'assiette loin de lui et quitta son tabouret. Il retourna de l'autre côté du comptoir, aux côtés de la jeune fille: il n'avait pas l'air très rassurant. Il attrapa délicatement sa mèche de cheveux qui s'était échappée de son chignon, et l'observa sous tous les angles. Elle regardait avec ses grands yeux vides; c'était comme ça qu'ils les voyait.

- T'as l'air d'un cadavre...

Il avait dit ça froidement, platement. Oh, c'était méchant? Pardon. Mais les cadavres ne ressentent pas d'émotions n'est-ce pas? Alors ça passerait comme une lettre à la poste. Kintaro laissa retomber ses cheveux un à un sur l'épaule d'Eryth et lui tourna le dos. Il en avait assez. A quoi bon gaspiller son énergie pour cette fille? Et qu'elle ne vienne pas lui dire que s'il avait envie de savoir quelque chose il suffisait de demander. Elle n'était pas prête à partager quoi que ce soit. Se montrer odieux n'était sans doute pas la meilleure façon de faire pour la mettre en confiance, mais en l'occurrence, il s'en fichait royalement. Tranquillement, il se dirigea vers son canapé.

- J'vais dormir. Tu fais ce que tu veux. Merci pour les cookies.

Il était fatigué de la présence fantomatique d'Eryth. Quand elle serait partie, aurait-il même une preuve qu'elle n'a jamais exister? Ce n'est pas qu'il la détestait, au contraire, c'est justement parce qu'il commençait à l'apprécier qu'il préféra se ménager en lui tournant le dos. S'attacher à quelqu'un qui n'avait besoin de personne était une très mauvaise idée. Pour se protéger de la lumière du soleil, et pour donner l'impression qu'il dormait, il posa sa veste sur son visage en s'allongeant dans le canapé. Un peu tendu, il ne trouverait certainement pas le sommeil tout de suite, mais qu'à cela ne tienne, rester ainsi pendant des heures ne le dérangeait absolument pas.


----✄-------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 103
Points : 1502
Date d'inscription : 13/05/2014
Age : 19
Localisation : Dehors.
avatar
Eryth Heks« Do you know why snow is white? »


MessageSujet: Re: [terminé] Tout nous rattrape.   Sam 14 Juin - 21:20
Et il était parti, visiblement vexé.

Mais la vérité était bien là, paradoxalement cachée sous l'évidence: sa mémoire n'était remplie qu'à 20% de souvenirs qui ne dataient que d'un an environ. Le passé ? Il n'était plus ou alors n'avait tout simplement pas existé.
Et il avait raison: elle avait le don de faire sourire un homme qui avait sombré dans la dépression, de faire criser la personne la plus calme qui soit, de rendre curieux quelqu'un qui par nature ne touche à rien. Mais elle, elle ne passait par aucun stade émotionnel. Elle avait oublié comment faire, comment être.

La jeune fille prit l'assiette avec elle et derrière le comptoir, croqua dans un cookie, passive. Elle travaillait chaque mot qu'on venait de lui dire et, comme une machine, passait chaque pensée au peigne fin, chacune comptabilisée par un bout de biscuit chocolaté.
Sa queue de cheval s'était laissée aller, longeant à nouveau son dos; elle marcha jusqu'à l'escalier et monta à l'étage, sans un bruit; même ses pas n'étaient plus audibles. Sa longue chevelure verte et les pans de sa robe noire mouvaient en même temps à chaque marche qu'elle atteignait.
Pieds nus, elle s'en alla jusque dans la chambre que Kintaro lui avait prêtée et s'y enferma sans rien dire.

Deux biscuits restaient dans l'assiette qu'elle posa sur le bureau, près de la bourse pleine d'argent qu'elle avait lancée auparavant.
Elle s'abandonna ensuite sur le lit, comme si elle venait de perdre ses forces, ses jambes ne pouvant plus la porter; le petit coffret rebondit sans tomber au sol: la joue contre la couverture, ses cheveux de nouveau éparpillés sur ce doux étendu blanc, Eryth se mit à jouer dans les plis de la couette avec son index, traçant longuement un chemin qui s'effaçait aussitôt.

Était-elle morte, comme il l'avait dit ? Elle ne savait pas. Après tout, peut-être avait-il raison. Pourtant elle voyait, sentait, touchait. Elle était dans la capacité de sauter, d'attraper, d'être blessée. Les morts-vivants nécessitent des cervelles n'est-ce pas ? Et bien pas elle. Elle saignait et n'avait pas d’œil en moins, ou d'os saillant. Elle était bien humaine.
Qu'est-ce qui la différenciait d'une autre ? Tout et rien. Qu'est-ce qui l'empêchait d'être normale ? Tout et rien. Qu'est-ce qui composait son âme ? Tout et rien. Qu'était-elle ? Tout et rien.


----✄-------------------------------------------------------------------------
False tears can only hurt other.
☣️ x ☠️
False smiles can only hurt yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Points : 1520
Date d'inscription : 06/05/2014
Localisation : Belgique
avatar
Kintaro Takei« kyaramoe »


MessageSujet: Re: [terminé] Tout nous rattrape.   Dim 15 Juin - 10:14
Il avait entendu les bruits de ses pas monter les marches de l'escalier. Elle n'avait rien dit, pas réagit, comme à son habitude. Et lui n'avait plus envie d'aller vers elle. Plus pour le moment. Si elle voulait partager quelque chose, elle n'aurait qu'à venir elle-même. De son côté, un peu soulagé par l'absence d'Eryth, il put s'endormir paisiblement...

Quatre heures plus tard, comme une horloge réglée à la minute près, Kintaro ouvrit les yeux. Il n'avait pas besoin de dormir tous les jours plus de quatre heures pour se sentir reposé. Un régime de cheval. Il était presque midi, le soleil était haut dans le ciel, et la maison s'était réchauffée. Après s'être étiré, le loup se redressa en baillant. Dormir l'avait bien calmé. Il était prêt à repartir sur de bonnes bases avec Eryth. Après réflexion, il était un peu désolé de ce qu'il lui avait dit quelques heures plus tôt. Mais il avait fallu que ça sorte, comme ça, elle connaissait le fond de sa pensée et lui était en paix avec lui-même. Ainsi ne se remettait-il pas vraiment en question, après tout, elle l'avait bien cherché, intentionnellement ou pas.

Il regarda autour de lui pour chercher un signe quelconque de la présence de la jeune fille aux cheveux verts. Il ne remarqua rien, si ce n'est que l'assiette de cookies avait disparue. Dommage, il en aurait bien mangé un ou deux. Il se souvint alors qu'elle était montée à l'étage; il prit donc l'escalier pour rejoindre sa chambre, partagée entre l'espoir d'y trouver Eryth, et l'envie de ne pas la voir. Il n'était pas nécessaire de toquer et de risquer de la réveiller, mieux valait entrer discrètement, comme il l'avait déjà fait avant. Lentement, il ouvrit la porte en tâchant de faire le moins de bruit possible et jeta un oeil à l'intérieur. Qu'allait-il lui dire? Désolé pour hier? Surement pas. Tu as bien dormis? Un peu bête. Ou juste, rien. C'était pas mal.


----✄-------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 103
Points : 1502
Date d'inscription : 13/05/2014
Age : 19
Localisation : Dehors.
avatar
Eryth Heks« Do you know why snow is white? »


MessageSujet: Re: [terminé] Tout nous rattrape.   Mer 18 Juin - 16:29
L'adolescente était assise sur le rebord de la fenêtre: sa chevelure verte enroulée sur le haut de son crâne formant ainsi un chignon plutôt bordélique, ses jambes nues se balançant dans le vide, la chambre se situant à l'étage, elle semblait ne l'avoir pas entendu entrer. La robe noire qu'on lui avait gentillement prêtée gisait sur le lit défait: elle portait à la place une chemise blanche, visiblement trop grande pour elle, étant faite pour le corps d'un homme; elle l'avait trouvée dans l'armoire qui se trouvait en face de la porte.

La jeune fille s'était apparemment aussi levée tôt, voir peut-être avant Kintaro: avec son job, elle avait plus ou moins l'habitude de faire des nuits blanches, des fois d'affilé. Ne pouvant pas dormir, elle s'était permise d'utiliser la salle de bain et de feuilleter quelques bouquins: il y en avait un qui reposait près d'elle, ouvert vers la centième page, et qui semblait avoir était abandonné.
Contrairement à beaucoup d'autres, elle n'avait pas de vilaines cernes violacées sous les yeux, ayant la peau plutôt pâle.

Les racines d'un grand arbre d'été
Sur une roche
S'étendent dans toutes les directions.
- Kyoshi Takahama


Le vent soufflait de manière saccadée, une fois sur deux brutalement. Le temps était déjà au beau fixe, quelques nuages blancs tâchant l'étendu bleu clair; ils s'amusaient à changer de forme, par moment des visages flous, ou alors des silhouettes d'animaux.
Un arbre plutôt imposant lui servait de paravent: il se prenait patiemment les courants d'air, et ses feuilles vert foncé les transformaient en doux chant. Des oiseaux vinrent accompagner leur mélodie à plusieurs reprises avant de se taire pour reprendre à nouveau, gais et entraînants.

Lentement, Eryth se leva: elle se mit sur ses jambes, sans prendre le temps d'arranger sa robe, et, soudainement, sauta.
Sans chaussure aux pieds, elle atteignit une des grosses branches en quelques instants, plusieurs mètres les séparant tout de même. Elle avait exécuté cette prouesse avec une agilité et une grâce comparables à celle d'un félin, sans parler du peu de bruit qu'elle avait causé; elle n'était pourtant pas une hybride. Seules quelques feuilles se détachèrent pour tomber plus bas, deux mètres environ, contre la pelouse du barman.
Imaginez-la avec des ailes !


----✄-------------------------------------------------------------------------
False tears can only hurt other.
☣️ x ☠️
False smiles can only hurt yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Points : 1520
Date d'inscription : 06/05/2014
Localisation : Belgique
avatar
Kintaro Takei« kyaramoe »


MessageSujet: Re: [terminé] Tout nous rattrape.   Jeu 19 Juin - 10:52
A l’intérieur de la chambre, tout n’était que lumière et soleil. Eryth n’était plus dedans, elle n’avait laissé que la robe noire qu’il lui avait prêté et des draps défaits. Ah non, il y avait aussi une assiette avec deux biscuits sur le bureau… et ce qui semblait être une bourse. Il la ramassa pour la soupeser en la regardant d’un air dédaigneux. Vraiment, elle n’avait pas besoin de lui payer quoi que ce soit, surtout vu la façon dont il lui avait parlé avant qu’elle ne s’en aille. Consciencieusement, il refit le lit et replia la robe pour la remettre dans l’armoire. Il aperçut tout de suite un cintre vide parmi ses chemises. Oh la petite voleuse ! Finalement l’argent qu’elle lui avait laissé allait servir à acheter de nouveaux vêtements, et puis une nouvelle robe aussi. Il se demanda si elle était partie à moitié habillée ou si elle avait récupéré sa propre robe. Un regard là où il l’avait accroché pour sécher ; elle n’y était plus. Bon, c’était déjà ça. Il retourna à la chambre, et observa son manque de vie avec un peu de nostalgie. La fenêtre était ouverte et laissait passer l’air frais. Elle n’était quand même pas sortie par là ? Il alla s’appuyer contre le rebord, à la recherche d’un signe de vie de la jeune fille. Il ne voyait que du vert, mais pas celui de ses cheveux. Il s’était un peu attaché à elle quand même, il fallait le reconnaitre, et se demandait si elle allait s’en sortir, seule. Sûrement que oui. Un peu protecteur, il espérait que tout irait bien pour elle, et qu’il pourrait la revoir aussi. Elle savait où il habitait, où il travaillait, mais lui pas, alors tout dépendrait d’elle ou… du hasard, qui heureusement faisait parfois bien les choses.

FIN


----✄-------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé« »


MessageSujet: Re: [terminé] Tout nous rattrape.   

Revenir en haut Aller en bas
[terminé] Tout nous rattrape.
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Marcher tout en étant bourré
» ♠ Tout est relatif, seul la Vodka est Absolut
» Création d'un groupe Tout sur RRTC
» Ecran tout bleu
» [Fermé] PC Lent Mais tout neuf ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♔ Nekosaka's Guilds :: La cité Imposeum :: Bar de l'Imposeum-