lienlien
Playliste
Met un peu d'ambiance! Si tu n'aimes pas les musiques de tonton Cheshire, va en proposer à un membre du staff!
.
News Express
Comme on ne va pas faire de rubrique nécrologique on a décidé de faire circuler des rumeurs 8D Si tu as une rumeur à propos de quelqu'un, va te faire soigner par un membre du staff.
Clique ici pour en faire passer une. - Diane est peut-être très élégante, mais elle transpire beaucoup, et elle adore ça! 8D - Alex pue des pieds - Anonyme - La rumeur court de que Eryth.H et Kintaro.T pourrait bien avoir des relations étranges.. - Anonyme - J'ai entendu dire ici et là que Guard et Takei entretiendraient une liaison. À vérifier. -
.
Events
Le voilà il arrive, le 4 JUIN vous découvrirez enfin le premier événement du forum, pour vous préparer un peu on a pas fait durer l'effet de surprise (bouh méchant!). Que qu'il en soit en attendant l'ouverture vous trouverez des infos en cliquant sur l'image! Soyez NOMBREUX!~Cheshire



 

Partagez | .
Ambiance nocturne (pv - Oncille Guard)
Messages : 115
Points : 1581
Date d'inscription : 06/05/2014
Localisation : Belgique
avatar
Kintaro Takei« kyaramoe »


MessageSujet: Ambiance nocturne (pv - Oncille Guard)   Sam 14 Juin - 21:35

Ambiance nocturne


(pv - Oncille Guard)




"C'était dans la nuit brune, sur le clocher jauni
La lune, la lune, comme un point sur un i
Lune quel esprit sombre, promène au bout d'un fil
Dans l'ombre, dans l'ombre, ta face et ton profil"


C'était dans la nuit brune que Kintaro marchait en chantant sa comptine préféré. Quoi de plus agréable que de chanter seul à voix haute dans des rues désertes? Habitant à la périphérie de la ville, il ne croisait pas grand monde en se rendant sur le lieu de son travail qui lui était situé plus au centre de la cité Imposeum. Il était tard, les gens étaient plutôt cloîtrés chez eux, ou alors ils se rendaient au même endroit que lui. En parlant du loup, il approchait du bar Imposeum; un léger bruit de musique se faisait entendre, mais ce qui était plus dérangeant, c'était les personnes qui hurlaient à l'entrée de l'établissement. Depuis le temps qu'il faisait ce boulot, il n'était pas encore habitué à ces mal élevés bruyants. Heureusement ils n'étaient pas tous comme ça, mais les quelques personnes dérangeantes suffisaient à gâcher une bonne soirée.

Arrivé devant l'entrée, il salua les deux vigiles qui gardaient la porte.

- Salut Emile, salut...

Il s'arrêta net sur l'autre vigile, qui aurait dû être Bob. A la place se tenait un jeune homme à l'allure un peu trop noble pour être un Ireth. Grossièrement, il s'adressa à Emile en pointant le nouveau du pouce.

- C'est qui lui?

Emile lui répondit alors que Bob était malade, et que ce jeune homme était là pour le remplacer. Son nom? Oncille. Il détailla de manière insistante l'Oncille de la tête au pied, un petit sourire moqueur aux lèvres et un sourcils levé. Pour tout dire, ce gars était pas mal, pas mal du tout même. Mais il était là pour bosser, alors il avait intérêt à faire les choses bien. Kintaro hocha la tête pour donner son accord après avoir inspecter le nouveau vigile. Avant d'entrer à l'intérieur, il lança à son attention:

- Si j'ai besoin de toi, je t'appelle, Oncy.

Ce surnom était beaucoup plus facile à prononcer que son prénom. Lui-même ne s'était pas présenté, mais hè, est-ce qu'il avait besoin de savoir son nom? Un "monsieur" serait amplement suffisant. Sur ce, il rejoignit son poste; la soirée s'annonçait folle.



----✄-------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Points : 1336
Date d'inscription : 13/06/2014
Age : 19
Localisation : Entre la civilisation et le sauvage.
avatar
Oncille Guard« »


MessageSujet: Re: Ambiance nocturne (pv - Oncille Guard)   Dim 15 Juin - 12:58
Ambiance Nocture
« PV Kintaro Takei »



J'avais vendu mes services à ce bar de la cité Imposeum, simplement nommé Bar de l'Imposeum. Dès 18 heures, je m'étais présenté au dirigeant du bar qui jusque là ne m'avait pas vu (puisque nous nous étions servis d'un intermédiaire pour échanger). Il me trouvait tout à fait apte au poste de vigile. Je conservais mon fin sourire et mon air doux avant de me possession devant la porte. Ma vêture semblait intrigué beaucoup de client et de passant, certains même se moquait de moi. ► T'as vu sa gueule... Tu crois que c'est un Ireth ?

Je ne pris pas la peine de répondre, mais ces personnages eux semblaient intéressés. Je soupirais intérieurement, conservant à l'intérieur mon fin sourire, suffisamment discret pour ne pas faire niais mais suffisamment visible pour me donner un air aimable. Tout ce que je voulais. Malgré cela, l'un des deux jeunes hommes me lança d'un ton belliqueux, ► Eh, t'es sûr que tes au bon endroit ? Les putes sont au fond de la salle normalement ! puis ils rirent ensemble. Je conservais mon air conciliation, comme toujours, avant de répondre calmement et posément. ► Je vous en pris, entrez, vos conquêtes vous attendent... Au fond de la salle je crois.

Mon collègue ria allègrement tandis que je présentais l'entrée du bar à ces gens, leur intimant d'entrer. Bien entendu, je me riais d'eux et d'ailleurs, les jeunes hommes s'éloignaient sans un mot de plus, la queue entre les jambes. Quand ils eurent quittés la rue, je laissais franchir un léger rire de mes lèvre. Puis, je repris un air profondément amical avant de poursuivre mon boulot, sans plus trop d'encombres. Il y eut bien quelques autres illuminés ou railleurs, mais je ne pris plus la peine de répondre à leur provocation, me contentant de laisser entrer ou de recaler les différents clients qui se présentaient.

Après quelques temps et le soleil couché, un autre homme vint celui-là était différent. Réellement... Je veux dire, plus qu'à cause de ses oreilles d'hybride. Il avait comme une manière d'être, un éclat dans le regard. Je le sentais, cet homme là n'étais pas creux. Je souris un peu plus en découvrant son visage. Il avait un peu bloqué sur moi. C'était plutôt drôle. Il demanda qui j'étais avant de s'en aller prestement, déclarant que s'il avait besoin de moi, il saurait m’appeler, me gratifiant d'un nouveau surnom, Oncy.

Plus tard sans faire d'histoire, les deux hommes de toute à l'heure revinrent sans plus faire d'histoire, rentrant dans le bar en baissant la tête. J'avais pourtant le sentiment que ces deux là n'allaient pas bien tourner. Mon flair ne m'avais jamais trompé et je le sentais bientôt, après deux ou trois verres, on me demanderait de rentrer. Je dois dire que j'en étais assez heureux, je devrais même les remercier. J'allais devoir à faire avec toi. Mon sourire imperceptiblement se fit plus ample qu'à l'habitude. Je continuais de faire entrer et sortir des personnes, mais la tête n'y était plus. Mes pensées étaient ailleurs.




----✄-------------------------------------------------------------------------
« Ne Vous Fiez pas aux Apparences »

Lien Vers la Présentation ► Ici !
Lien Vers la Fiche de Relations ► Là !
Lien Vers la Demande de RP ► Là-bas !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Points : 1581
Date d'inscription : 06/05/2014
Localisation : Belgique
avatar
Kintaro Takei« kyaramoe »


MessageSujet: Re: Ambiance nocturne (pv - Oncille Guard)   Dim 15 Juin - 16:22

Ambiance nocturne


(pv - Oncille Guard)




La soirée démarrait bien; les gens affluaient, la caisse allait se remplir, et les pourboires allaient pleuvoir. C'étaient surtout les femmes qui étaient généreuses. Un petit sourire, une délicate attention, et elles taxaient à mort. Elles fonctionnaient vraiment sur les sentiments. Les hommes eux étaient beaucoup plus pragmatiques. S'il riait avec eux, s'il était très efficace, ils donnaient aussi un peu, mais beaucoup moins. Ce soir, deux individus avaient particulièrement envie de rire. Il les remarqua tout de suite. A peine étaient-ils entrés que déjà ils regardaient les femmes autour d'eux et les sifflaient discrètement, avant de se marrer. Ils se dirigèrent tels des gaillards au comptoir et lancèrent des vannes à Kintaro.

- Hè, sympa la tablier! Haha! Allez on plaisante, sers-nous ce que t'as de plus fort! Aligne les shot!

Et oui Kintaro portait un tablier à la taille, ce qui n'était absolument pas obligatoire, mais nécessaire vu la quantité d'alcool qui finissait par se retrouver sur ses vêtements. Pour rester dans leur jeu, il répondit avec amusement que c'était la grande mode des barmans, et obéit; il leur aligna différentes sortes de shot sous les yeux. Qu'ils consomment! ça arrangeait bien ses affaires, mais qu'ils n'embêtent pas trop les clientes sinon elles allaient fuir. Très vite, ils gobèrent les shot et en commandèrent d'autres. Ceux-là avaient vraiment envie de se mettre plein et tout de suite. Qu'à cela ne tienne, seconde tournée. A côté d'eux, une jeune femme se tortillait sur sa chaise, visiblement pas très rassurée. L'un des hommes le remarqua et lui passa le bras autour du coup.

- Hèèèè du calme ma jolie, on va pas te manger... pas tout de suite.

L'alcool commençait à réchauffer leur sang. Pour les distraire, Kintaro leur offrit à chacun un shot, laissant ainsi l'occasion à la jeune femme de s'éclipser. Pendant qu'ils gobaient leurs verres, il en profita lui-même pour sortir par la porte de service. Plus loin, il avait vue sur la porte d'entrée et les vigiles. Il s'écria:

- Oncyyy!!!! Viens là, c'est le moment de faire tes preuves!!

Il voulait lui demander de rester un peu à l'intérieur, simplement pour observer les deux types et éviter qu'ils ne provoquent une bagarre. Oncille avait l'air assez costaud, mais il avait aussi l'air gentil. Serait-il capable de maîtriser deux types agressifs? Kintaro le fixait intensément, comme s'il essayait de deviner ce qu'il cachait en lui. S'il arrivait à les calmer, il serait impressionné, et... séduit, d'une certaine façon.



----✄-------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Points : 1336
Date d'inscription : 13/06/2014
Age : 19
Localisation : Entre la civilisation et le sauvage.
avatar
Oncille Guard« »


MessageSujet: Re: Ambiance nocturne (pv - Oncille Guard)   Lun 16 Juin - 6:27
Ambiance Nocture
« PV Kintaro Takei »



Évidemment, mon flair ne m'avait pas trompé. Les deux hommes de toute à l'heure n'allaient bien finir la soirée. Je les écoutaient parler, ils enchaînaient les verres les uns après les autres. Fatalement ils finiraient ivres et violents. Mais tant qu'ils resteraient un peu tranquille et qu'ils paieraient, on les laisseraient à l'intérieur. Aussi, on laissa, par ce comportement complaisant, une jeune femme se faire ennuyer par ces grands baudets. Je soupirais de lassitude, les écoutant avec dégoût attendant le signal d'un des serveurs ou bien du barman de toute à l'heure. Finalement, ledit barman s'éclipsa de son poste et nous rejoint par la porte de service.

► Oncyyy !!! Viens là, c'est le moment de faire tes preuves !! s’exclama-t-il.

Je souris finement à ses dires. Enfin, j'allais me rendre utile. Je me tournais, faisant dos à la file dehors avant de m'avancer à l'intérieur. J’examinais les différents visages et parmi la foule je reconnus quelques connaissances et anciens clients. Avec beaucoup de distinction, j'accordais à chacun un regard, un sourire et un petit signe de la tête. Une fois que j'eus saluer l'ensemble de mon répertoire, je m'assis au plus près de l'entrée, à la première table que je trouvais. Fait qui inconsciemment découlais de l'interpellation des jeunes fats de toute à l'heure qui m'avait renseigner sur la localisation des prostitués dans le fond de la salle.

Longuement, je m'attardais sur les deux compères à surveiller. Depuis mon entrée, il se tenait à carreau, ayant sans doute peur d'essuyer un nouvel échec. Je souris un peu moins qu'à l'habite et mes sourcils se froncèrent lorsque je constatais qu'après quelques minutes sans aucune répression, les jeunots avant de nouveau une captive bien malheureuse. Las de leurs villes exactions, je m'approchais une fois encore d'eux mais pour la dernière fois.  Avec mille soin, je saisis sans aucune brutalité la main droite de cette pauvre jeune femme. Lentement j'entraînais le reste de son corps avec elle, posant de manière protectrice, ma main sur son omoplate.

► Ne vous en faite plus et passez une bonne soirée. lui susurrais-je mélodieusement.

Avec ses quelques mots, je surenchérissais sur un le plus beau de mes sourires et une très humble révérence, portant ma main à mon coeur. La jeune femme s'en alla fébrile, rejoindre ses amis, le rouge aux joues. Intérieurement, cette action me plu. Après tout, le rôle de garde du corps... Ou plutôt de vigile, ne s'arrête pas seulement au fait de recaler certains individus à la sortie ou encore d'en reconduire certains pour leur mauvais comportement. Il fallait aussi que les autres clients, ceux qui restaient et consommaient, se sentent bien, protégés et dorloter pour qu'ils puissent croire d'en avoir pour leur argent.

Puis, lentement, je me retournais vers mes deux autres clients auxquels, vous pouvez me croire, je ne servirais par la même chanson. De manière tout fait détachée et douce, je m'installais entre eux deux. Je commandais alors au barman un petit rafraîchissement sans alcool. Pas que je ne tiennes pas ces doux breuvages, mais ce qu'il pourrait y avoir confusion entre ma commande et mes prochains dires. Le temps que mon cocktail arrive, je pris le temps de les laisser mariner dans leur jus. Je ne soupirais un mot. Néanmoins, ils avaient compris qu'ils allaient passer un sale quart d'heure, mais mieux encore, ils avaient saisis que rien ne servait de fuir.

► Mes bons amis... débutais-je alors que je prenais mon verre fraîchement débarqué ► Vous savez, l'alcool vous rend plus vulnérable et de nos jours, il n'est plus rare de voir de pareils poltrons égorgés aux coins des rues par des voleurs... je marquais une longue pose ► Il serait dommage de vous retrouver demain matin, près d'ici, les entrailles répandues au sol... Non vraiment, pour votre sécurité, je pense qu'il serait plus prudent de rentrer dès maintenant.

Au cours de mon petit discours et afin d'appuyer mon propos. Mes oreilles d'hybride s'étaient soulevés de mon bandeau. Mes pupilles s'étaient faites félines, un simple trait remplaçait le rond habituel. Pour finir, mon sourire c'était fait bien trop grand pour être honnête et surtout, mes crocs luisaient à la douce lumière du bar. Les hommes qui de tout mon monologue ne m'avaient pas quitté des yeux finirent par se regarder et partirent en courant. Le plus rapidement du monde, je cachais de nouveau l'ensemble de mes attributs pour ne pas nuire au bon déroulement de cette charmante soirée. Je me relevais donc, buvant d'une traite mon cocktail sans alcool.

Une bonne chose de faite, pensais-je. Puis je me retournais et marchant d'un pas feutré je lançais un de mes fabuleux regard à son encontre... Le barman. Je ne savais pas s'il avait assisté à toute la scène ou si encore il avait entendu mes dires. Mais je lui souris sincèrement, de la plus belle des manières avant de lui adresser un discret clin d'oeil. Je lui aurais bien glisser trois mots, mais j'eus trop peur que cela lui fasse croire que j'étais l'un de ceux qui pour se faire plus beau grossissent une simple tâche en une véritable épopée. Je retournais donc à mon poste, la tête de moins en moins concentrée à mon travail. Pour le tri qui maintenant se faisait plus rare, je faisait confiance à cet Emile.




----✄-------------------------------------------------------------------------
« Ne Vous Fiez pas aux Apparences »

Lien Vers la Présentation ► Ici !
Lien Vers la Fiche de Relations ► Là !
Lien Vers la Demande de RP ► Là-bas !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Points : 1581
Date d'inscription : 06/05/2014
Localisation : Belgique
avatar
Kintaro Takei« kyaramoe »


MessageSujet: Re: Ambiance nocturne (pv - Oncille Guard)   Lun 16 Juin - 18:31

Ambiance nocturne


(pv - Oncille Guard)




Plutôt habile ce garçon, pensa Kintaro en observant Oncille s’occuper de la jeune femme puis des deux hommes. Plus qu’habile, il était même drôle, et il devait se retenir d’éclater de rire devant le cirque qu’Oncy faisait. La politesse à outrance était une technique infaillible pour asseoir sa domination sur les autres. Il le savait, il la pratiquait lui-même. S’énerver ne servait à rien, si ce n’est à attiser l’agressivité des autres. Avec cette méthode, les deux hommes n’avaient pas vraiment pu répliquer et s’en était allés, conscient que s’il était resté poli, Oncille pouvait vite passer à autre chose. Kintaro était impressionné par tant de doigté et d’élégance, il fallait bien l’avouer. Il avait décidemment en face de lui un Eirhan, une guilde qu’il trouvait un peu pompeuse et hypocrite. Peut-être qu’il était comme ça, et que cette apparente tranquillité cachait autre chose.

Les troubles fête partis, Oncille n’avait plus qu’à vider le verre que Kintaro venait de lui servir. Alcool en service égal interdit, et ce jeune homme le savait très bien. Le barman l’avait observé attentivement depuis son entrée dans le bar jusqu’à ce qu’il se lève de son tabouret pour retourner à son poste. Ce regard perçant qu’il lui lança en s’en allant ne passa pas inaperçu, le clin d’œil qui suivit orné d’un magnifique sourire encore moins. Surpris, troublé, peu importe ce qu’il ressentit à cet instant, mes ses émotions le firent lâcher le verre qu’il tenait en main et alla s’écraser au sol. Les pupilles dilatées et le regard brillant, il l’observa se rasseoir près de l’entrée en décortiquant dans sa tête chaque mouvement qu’il faisait. Ce type aimait jouer, et pas qu’un peu. Kintaro aussi aimait jouer, beaucoup, avec tout le monde et n’importe qui. Mais qu’on s’amuse comme ça avec lui le rendait cinglé. Non pas que ça lui déplaise, mais… il n’aimait pas perdre le contrôle. Il avait décidé de reprendre un peu les rênes en main.

Pas vraiment préoccupé par le verre qu’il venait de casser, il en ramassa vite fait les morceaux, passa un coup de torchon au sol et alla voir le jeune vigile.  D’une nature plutôt directe, il ne voulait pas s’embarrasser de chichis ; ce gars lui plaisait, et il comptait bien le lui faire savoir. D’un pas décidé, abandonnant son comptoir, il alla rejoindre Oncille et se planta simplement devant lui. Il le regarda droit dans les yeux, sans laisser transparaitre la moindre émotion sur son visage, puis lui sortit un sourire satisfait et plein de sous-entendus.

- T’as plutôt bien mené ton affaire, bravo. Ils se souviendront de toi… au fait, je m’appelle Kintaro.


Voilà, il lui avait donné son nom, signe qu’il attendait une suite de cette rencontre. Il fit un pas en avant, lui posa une main sur l’épaule et se rapprocha de son visage pour lui murmurer à l’oreille :

- Je prends ma pause dans une heure… sois un ange, et retrouve-moi dans la réserve à ce moment là.


Il laissa un peu trainer son souffle pour lui chatouiller le creux de l’oreille, puis se recula en relâchant son emprise. Il fit demi tour, le regardant du coin des yeux, un léger sourire en coin, pour finalement complètement lui tourner le dos. Cette invitation était peut-être un peu crue, quoi que, il n’avait rien préciser, ils allaient peut-être prendre le thé, mais au moins, il avait l’impression de mener la danse.




----✄-------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Points : 1336
Date d'inscription : 13/06/2014
Age : 19
Localisation : Entre la civilisation et le sauvage.
avatar
Oncille Guard« »


MessageSujet: Re: Ambiance nocturne (pv - Oncille Guard)   Mar 17 Juin - 7:44
Ambiance Nocture
« PV Kintaro Takei »



Jamais je n'aurais cru que je puisse troubler autant un homme. Bien que pour moi, l'orientation sexuelle soit une simple barrière à nos sentiments, jamais je n'avais vu un homme pareillement réagir. En effet, après qu'il ait briser un verre, il mon petit barman vint nous rejoindre, moi et Emile. Une fois à ma hauteur, il se planta là et encra son regard dans le mien, très froidement. Je commençais à me poser des questions quand je le vis finalement sourire, tout à fait satisfait de lui. Il me congratulais pour toute à l'heure... Dire que je m'étais fait violence pour ne pas l'ennuyer...

Enfin, je quittais mon air songeur pour mieux embrasser mon habituelle hypocrisie. Un jeu auquel je dois bien l'avouer, je n'étais pas le plus mauvais. Je me concentrais sur les paroles du jeune homme lorsqu'il me donnait son nom, Kintaro... Bien étrange ma foi... Du moins aux oreilles d'un Eirhan. Mais après tout, je n'étais peut-être pas le mieux placer pour parler de fantaisie nominale...  Je lui servis donc mon sourire réchauffé, bien moins vrai que tout à l'heure, quoi de plus normal puisque tout cela n'était que du toc ? Néanmoins, il me surpris à s'approcher de moi pour me souffler deux mots.

► Je prends ma pause dans une heure… sois un ange et retrouve-moi dans la réserve à ce moment là.

Durant ses quelques mots, il avait prit un malin plaisir à me chatouiller l'oreille de son souffle chaud. Puis Kintaro s'en alla, nonchalamment, un sourire en coin, toujours aussi fier de lui. Je n'aimais pas les allures que prenaient la situations ! Il était en train de me rouler. Il fallait que je réagisse. Il me fallait trouver une plaie, même un tout petit bouton et appuyer dessus, me défouler dessus ! Je le dévisageais longuement, sans autre forme de procès et sans aucune gêne. Malgré ma léger stress, je gardais apparemment tout mon calme et me léchait même les lèvres comme si par avance, je dévorais des yeux le repas que je comptais m'offrir.

► Ne vous en faites pas. Je comprends que vos bras doivent être trop frêles pour transporter de si lourdes charges. Je m'en occuperais à votre place,  Kiki.

Puis, un peu plus en confiance, bien qu'aucun changement extérieur n'eut été notable, je souriais finement, comme pour faire un pieds de nez à ce barman un peu rebelle. L'heure allait passer bien vite et je dois dire que n'attendais que la fin de ce délais. Lors de ce temps que j'avais jusque là, l'idée d'avoir des possessions Ireth me semblait de moi en moins impossible. Là ou ça devenait drôle, c'est lorsque je me mentais à moi même, parlant d'une généralité, de fleurs, de fruits, de maisons ou bien de meubles Ireth qui pourrait me convenir tandis qu'en tête je n'avais que le visage de ce Kintaro...

Je perdais toute notion du temps alors que je me laissais submergé par le flot de mes pensées, laissant réellement seul le pauvre Emile, bien qu'il n'eut pas l'air déboussoler. En même temps, je m'étais occuper du tri la majeure partie de la soirée, lorsqu'il y avait le plus d'entrée et j'avais géré les cas les plus tumultueux. Il pouvait bien finir le service ! Je me levais finalement avant d'entrer. D'une démarche souveraine, je vins m'installer au bar, commandant à nouveau un cocktail, alcoolisé cette fois. Puis je souris plus amplement, croquant des yeux cet adorable minois. Lorsque je fus servit et sans prêter attention au monde extérieur, je portais mon verre à mes lèvres et bu un peu avant de relever mon regard sur cet être fabuleux.

► Tu n'as donc pas eus besoin de mon aide, petit Kintaro ? lançais-je d'un ton faussement déçu.




----✄-------------------------------------------------------------------------
« Ne Vous Fiez pas aux Apparences »

Lien Vers la Présentation ► Ici !
Lien Vers la Fiche de Relations ► Là !
Lien Vers la Demande de RP ► Là-bas !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Points : 1581
Date d'inscription : 06/05/2014
Localisation : Belgique
avatar
Kintaro Takei« kyaramoe »


MessageSujet: Re: Ambiance nocturne (pv - Oncille Guard)   Mar 17 Juin - 11:30

Ambiance nocturne


(pv - Oncille Guard)




Un éclair fendit le ciel… dans la tête de Kintaro. Il avait clairement entendu de la bouche d’Oncille ce surnom ridicule que les filles ou ceux qui voulaient se foutre de sa gueule utilisaient ; Kiki. Petit salopard. Lui donner le nom d’un petit chien de salon et en plus sous entendre qu’il était frêle, c’était vraiment une façon de reprendre l’ascendant sur lui. Il trouvait ça très sexy.

Les minutes qui défilaient semblaient une éternité. Il avait hâte de revoir la bête et de jouer avec lui. Il servait les clients un peu distraitement, ne ramassant pas beaucoup de pourboire à cause de sa froideur apparente. Ce n’était pas un drame, une surprise plus grosse encore l’attendait plus tard. L’argent n’était rien dans la vie, les possessions matérielles non plus. Les contacts avec les autres étaient bien plus précieux, même s’ils se terminaient parfois mal. Il n’entrevoyait d’ailleurs pas ses relations à long terme, préférant profiter de l’instant présent sans trop se poser de questions. Si l’autre avait envie de le revoir, ou si lui-même en avait envie, qu’à cela ne tienne, mais il ne fallait pas compter sur lui pour un engagement plus profond. Les sentiments fluctuent avec le temps, comment pouvait-il prévoir ce qu’il allait ressentir quelques années plus tard ou même le lendemain ?

Une voix familière le fit sortir de ses pensées ; le beau gosse était de retour. Il était là, assit au bar, le regardant avec un grand sourire. Et il avait commandé de l’alcool. Ah il était comme ça, pas si noble finalement ! Mais comment Kintaro pouvait-il lui refuser un verre ? Il le lui offrit donc, et le regarda porter le verre à ses lèvres pour en boire une gorgée. Il avait complètement oublié ses autres clients.

► Tu n'as donc pas eus besoin de mon aide, petit Kintaro ?

Il avait la langue bien pendu cet enfoiré. « Petit Kintaro » ? D’abord Kiki, ensuite frêle, et maintenant ça ? Ce n’est pas parce qu’il était barman qu’il ne pouvait pas se défendre, et puis ce n’était pas son job, Oncille n’était pas engagé à rien foutre quand même. Pour lui répondre, il se mit en appui sur le comptoir sur ses deux bras croisés, et s’approcha une fois de plus de son visage. Il adorait empiéter ainsi sur l’espace vital des autres, les réactions étaient parfois très surprenantes. Il le regardait d’un air menaçant, avec un sourire qui le faisait paraitre plus carnassier que mauvais. « Je vais te dévorer <3 » se disait-il.

- Je t’en foutrais des petits Kintaro et des Kiki. Ça ne sert à rien que je te dise de ne pas m’appeler comme ça tu le ferais quand même, pas vrai ? Non, je n’ai pas eu besoin de ton aide ici, mais je pourrais te vouloir pour autre chose.

En se redressant il lui attrapa le bandeau et le fit glisser hors de sa tête. Une main sur la hanche, il le regarda en faisant tourner le bout de tissu autour de son doigt, puis le serra dans son poing. Il arracha ensuite son tablier de barman et le déposa dans un coin.

- Je vais prendre ma pause maintenant.

Sans un mot ni un regard de plus, il prit tout simplement la porte de service, emportant avec le bien du vigile.



----✄-------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Points : 1336
Date d'inscription : 13/06/2014
Age : 19
Localisation : Entre la civilisation et le sauvage.
avatar
Oncille Guard« »


MessageSujet: Re: Ambiance nocturne (pv - Oncille Guard)   Jeu 19 Juin - 7:43
Ambiance Nocture
« PV intaro Takei »



Que faisait-il ? Que voulait-il prouver ? Kintaro semblait être quelque peu étrange, mais plus le temps filait en sa compagnie et plus mes pressentiments muaient en certitudes. De surcroît, je n'aimais pas le moins du monde son attitude invasive. S'il pensait que j'allais laisser pareille inquisition se dérouler sans problème... Bien que je me repris, songeant à lui en coller une, contemplant son sang éclabousser le comptoir. Je décidais de faire comme lui. Mes bras vinrent se coller aux siens. Mon visage se plaça à quelques centimètres du sien. Puis j'encrais mon regard dans le sien, dédaigneusement. Que cherchait-il ?

► Je t’en foutrais des petits Kintaro et des Kiki. Ça ne sert à rien que je te dise de ne pas m’appeler comme ça tu le ferais quand même, pas vrai ? Non, je n’ai pas eu besoin de ton aide ici, mais je pourrais te vouloir pour autre chose.

L'air qu'il avait et son regard surtout me mirent en garde. Il voulait jouer avec moi... Ce devait être un manipulateur. Je ne devais pas entrer dans son jeu... J'allais perdre ! Intérieurement je me maudis d'être si naïf et me mordis l'intérieur de la joue. Si seulement j'étais plus futé que ça... Je n'aurais pas à craindre de pareils farceurs ! La compagnie de se barman que je trouvais pourtant si douce à ses débuts commençaient maintenant à m'irriter. J'allais partir, je ne comptais pas me faire ridiculiser et encore moins salir le nom de ma caste. Mais ce con...

Il se saisit de mon bandeau, découvrant ainsi mes oreilles d'hybride. Inacceptable. Je grognais furieusement, me retenant pour ne pas le bondir dessus. Les clients autour de nous me lancèrent des regards intrigués mais je n'avais ni le temps, ni l'envie de les rassurer. Sale fils de chien ! Il le fit tourner, juste au bout de son doigt, mon précieux bandeau puis il s'en alla me glissant avant ça quelques mots avant de disparaître, empruntant la porte de service... Qu'elle enflure. Je bondis par dessus le comptoir, sans autre forme de procès et filais à l'extérieur pour rejoindre ce cabot.

Une fois que je m'eus assurer qu'il n'y avait personne d'autre ici et que surtout, que les murs n'avaient pas d'oreilles. Je pris la décision immédiate de quitter mon masque. Je devais bien rester un bon Chaton tenu en laisse lorsque j'étais en public... Mais en privé, je pouvais me montrer plus rustre, plus moi. Je serrais les dents en le regardant se pavaner avec mon bien... Ce cadeau d'Alix... Elle me l'avait offert lorsque petit on se moquait de moi pour mes oreilles d'hybride... Depuis, je ne m'en quittais presque jamais et surtout, le port de ce fétiche me permettait de me sentir bien, comme normal, protégé. Quel petit con...

► Rend-moi ça tout de suite sac-à-puces ou je te jure que je t'emplâtre.

Je disais ça sur le ton le plus sérieux du monde, mon air assassin était de retour et je ne comptais pas le quitter avant qu'il ne m'ait rendu mon bandeau... Je ne savais pas à quoi il pensait, ni ce qu'il voulait. Mais il n'obtiendrait rien de moi, ça j'en était certain... Jamais je ne me laisserai avoir par une vermine pareille... Aussi séduisant soit-il, aussi attirant puisse-t-il être... Je ne voulais pas me laisser berner. Peut-être ma réaction était-elle un peu excessive, mais il m'était arrivé tant de fois d'être trop gentil qu'à présent je préférais être méchant, cassant...




----✄-------------------------------------------------------------------------
« Ne Vous Fiez pas aux Apparences »

Lien Vers la Présentation ► Ici !
Lien Vers la Fiche de Relations ► Là !
Lien Vers la Demande de RP ► Là-bas !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Points : 1581
Date d'inscription : 06/05/2014
Localisation : Belgique
avatar
Kintaro Takei« kyaramoe »


MessageSujet: Re: Ambiance nocturne (pv - Oncille Guard)   Jeu 19 Juin - 10:32

Ambiance nocturne


(pv - Oncille Guard)




Le chat l’avait suivit à l’extérieur tel un ouragan, comme si sa vie en dépendait. Il n’avait d’ailleurs pas l’air content du tout, mais alors là pas du tout. Est-ce que ça fit peur à Kintaro ? Pas le moins du monde, ce comportement attisait au contraire sa curiosité.

► Rend-moi ça tout de suite sac-à-puces ou je te jure que je t'emplâtre.

Cette phrase super agressive le fit jubiler intérieurement. Oncille avait complètement quitté le rôle du vigile rassurant, pour devenir une bête capable de frapper pour défendre son bien. Kintaro avait l’habitude que des types qu’il avait un peu trop énerver viennent pour lui casser la gueule, et les trois-quarts du temps, ça se terminait comme ils l’avaient prévus. Il s’était même fait planter une fois. Les filles aussi venaient pour lui casser la gueule… et lui ne répliquait jamais. Après tout il savait très bien qu’il méritait de se faire fracasser le crâne, alors à quoi bon se défendre, même s’il le pouvait. Pour attiser encore plus la colère de l’autre ? Pas besoin de coups pour ça, ouvrir la bouche était bien plus efficace. Et là, Kintaro avait gagné, Oncille avait fait tomber le masque et pas lui. C’était exactement ce qu’il redoutait, se laisser toucher par le matou pour ensuite ramper à ses pieds. Ça lui arrivait souvent de courir après quelqu’un inutilement, juste pour gaspiller son énergie et quand même se retrouver seul. Si Oncille cachait un être agressif sous un visage doux, c’était tout le contraire de Kintaro. Il était un être sensible, émotif, capable de s’énerver pour pas grand-chose et de pleurer ouvertement. Mais ça, il le cachait très bien devant cette attitude arrogante et provocatrice. A présent il fixait l’animal au regard de tueur, les oreilles à l’air comme s’il l’avait déshabillé. Fini les « petit Kintaro » et les « Kiki », il était passé au « sac-à-puces ». Cet échange était quand même beaucoup plus authentique que ce qu’ils avaient pu échanger précédemment, ce qu’il préférait de loin. Il éclata de rire.

- AHAHAHAH ! Alors quoi, t’es capable de te mettre en colère pour de vrai ? Détends-toi, je vais pas le bouffer ton bandeau, et puis je vois pas pourquoi tu caches tes oreilles, t’es mignon comme ça. Allez, j’ai pas envie de me faire casser la gueule aujourd’hui alors je te le rends.

Il s’approcha sans hésitation de l’homme en colère et lui remit le bandeau en main. Plutôt euphorique, il continua de parler.

- Tu sais ce qu’on m’a dit un jour ? Que je passais mon temps à scier la branche sur laquelle j’étais assis. Tu peux dire aussi que je tends le bâton pour me faire battre, que je suis suicidaire, appelle ça comme tu veux…

Il se rendit alors compte que ces quelques mots en disaient long sur lui, et se tut subitement. Cette attitude autodestructrice qu’il adoptait, il ne la comprenait pas lui-même. Il y pensait parfois, et en était venu à la conclusion qu’il était bien plus facile de se détruire soi-même que de laisser les autres le faire. *Imbécile, ne dis pas ça à ce type, il va s’en servir contre toi après. Continu de te comporter en beau salaud, ça le fera fuir*. Décidé à ne pas se laisser aller davantage, il tourna le dos au jeune homme et lui lança d’un ton froid :

- Retourne à l’intérieur maintenant et laisse moi tranquille.

Il s’éloigna un peu, les mains dans les poches, et se reposa contre le mur en s’appuyant sur son épaule, en ne lui offrant toujours que la vue de son dos. Ses attributs canins en disaient long sur son état d’esprit ; ses oreilles frémissaient et sa queue se laissait pendre en se balançant mollement de gauche à droite. Oncille devait bien le détester maintenant, et c’était parfait.



----✄-------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé« »


MessageSujet: Re: Ambiance nocturne (pv - Oncille Guard)   

Revenir en haut Aller en bas
Ambiance nocturne (pv - Oncille Guard)
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» mc afee et pc speed maximizer speed guard
» [Fermé] SGPSA, Search Guard PlusU, Search Guard Plus, Fast Browser Search, Winsudate -- message erreur imprimante
» Savoir qui utilise son réseau wifi : SoftPerfect WiFi Guard
» probleme desinstallation "favorit" (résolu)
» [Nocturne] Demande d'aide pour code css complet s'il vous plait.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♔ Nekosaka's Guilds :: La cité Imposeum :: Bar de l'Imposeum-